LES SOEURS PALLOTTINES AU CAMEROUN

les premières pallottines camerounaises

Marie Reine des Apôtres

C’est sur la colline de Mvolyé située au centre du Cameroun où pour la première fois arrivèrent les Premiers Missionnaires Pallottins/Pallottines en 1901 conduit par Mgr Henri VIETER pionier des messagers de la Bonne Nouvelle ; que nos deux Premières Sœurs Camerounaises : la Sœur Ghislaine KOAGNE NDEYO MAKUI et la Sœur Stéphanie BOUEDA LONFO ont émis en l’Eglise Saint Esprit, les premiers vœux des mains de la Supérieure Générale des Pallottines, Sœur Izabela Swierad.

La Messe fut présidée par Mgr Jean Mbarga,  Archevêque de Yaoundé. Cette célébration dont il acrédite la nécessité de participation à un devoir de mémoire de Premiers Missionnaires de la Famille Pallottine, fut riche en émotion et en joie. Se basant en effet sur l’Evangile de l’Assomption, il a comparé l’événement vécu à la situation de Sainte Elisabeth, qui attendit si longtemps un enfant ; de même les Pallottines ont-elles  attendu  de longues années pour se réjouir de la naissance des premières vocations. Ensuite Monseigneur Jean Mbarga a exprimé sa gratitude envers les Premiers Missionnaires du Cameroun en encourageant les jeunes sœurs et frères à garder l’esprit missionnaires et à le devenir.

Le moment de la consécration religieuse des Novices fut un instant bien particulier comme se laisse entendre cette formule de consécration : «  Moi, Sœur Marie Ghislaine… Sœur Marie Stéphanie… je me consacre entièrement et volontairement à Mon Seigneur, Jésus Christ … et je me mets à la disposition de l’Eglise ». Puis venait la reception par les Sœurs Néo professes  des habits religieux et des voiles. A leur entrée dans l’Eglise vêtues de l’uniforme  pallottine, ce fut des cris d’allégresse, de joie  de la part des invités ; tous étaient émus, émerveillés. « Comment ne pas te louer, Seigneur ; tu fais des merveilles dans les cœurs de tes épouses », « Tu les transformes et  Tu les invites à T’aimer par-dessus  tout ».

Pour la Sœur Ghislaine, émettre les premiers vœux signifie conclure une alliance d’amour avec Jésus, son Epoux ; pour la Sœur Stéphanie, sa consécration l’invite à donner sa vie à Dieu, le servir dans ses frères à l’exemple des Premiers Missionnaires.
« … pour que le grain porte du fruit, il devrait mourir … » pour nous Pallottines encore en vie, cet évènement inoubliable et historique des premiers vœux de nos premières Sœurs est à considérer comme le fruit des sacrifices des « Mères de l’Eglise Camerounaise » – Pallottines Missionnaires, et nous gardons l’Espérance, que Dieu lui-même éveillera dans le cœur de plusieurs jeunes filles le désir de se consacrer à Lui.
                                                                                   

Sr. Anna KOT